Assurance auto à l’étranger : bon à savoir avant de partir

Pour des raisons professionnelles ou pour des vacances, il peut arriver qu’un conducteur soit amené à partir avec sa voiture à l’étranger. En général, une assurance auto résiliée ne peut pas couvrir un véhicule à l’étranger. Pour connaître l’étendue de la couverture offerte par son contrat auto, un assuré a besoin de se renseigner auprès de son assureur sur avant tout départ à l’étranger.

La généralité concernant l’assurance auto à l’étranger

Pour une assurance auto à l’étranger, il faut connaître les risques pouvant être couverts par l’assureur au moment d’un déplacement à l’étranger. La validité territoriale applicable à l’assurance du véhicule varie selon le pays de destination.  Si l’automobiliste souscrit une assurance classique, il est en possession d’une carte grise. Ce papier peut faire office de document international qui permet de circuler à l’étranger. En cas de contrôle, il suffit de montre cette attestation d’assurance. En cas d’accident dans les pays appartenant à l’espace économique européen et les 27 pays européens membres de la CEE,  la carte grise sert à attester que le conducteur est couvert. Rendez-vous sur www.assuranceendirect.com pour en savoir plus.

Les risques couverts par l’assurance auto à l’étranger

L’assuré bénéficie de toutes les garanties prévues par son assurance s’il envisage d’aller dans un des pays indiqués à l’arrière de sa carte verte. Il est nécessaire de faire une demande d’extension pour couvrir tous les risques pendant le déplacement  à l’étranger s’il ne souscrit que l’assurance au tiers.

En général, les dommages couverts dépendent des garanties souscrites par l’assuré. Il a besoin de choisir les garanties supplémentaires pour bénéficier d’une couverture plus étendue.

Ce qu’il faut faire au moment de la survenance d’un sinistre véhicule à l’étranger

Un organisme d’assurance fournit un constat à l’amiable au moment de la souscription d’un contrat d’assurance voiture. Ce document peut aussi s’appeler Constat Européen d’Accident ». En dehors des frontières de l’UE, celui-ci n’a pas la même valeur légale en fonction de la destination de l’automobiliste. Mais, ce document peut être valable pour l’ensemble du territoire de l’Union européenne. Ce papier est identique au document à utiliser au moment d’un sinistre sur la contrée française. Outre, il est nécessaire d’envisager de collecter le plus d’informations possible sur les circonstances de l’accident lors  de la survenance d’un sinistre véhicule à l’étranger. Cela aide l’assureur pendant la phase de dédommagement et d’indemnisation. Il est important de fournir des preuves telles que témoignages avec les cordonnées du tiers ou des photos.

Obtenez un devis assurance auto facilement par téléphone
Protéger sa voiture de collection en choisissant la bonne assurance